Séduction vs Marketing – La Séduction est-elle une Forme de Marketing ?

Tu te demandes pourquoi tu n’as aucun match
(ou presque) ?

Temps de lecture estimé : 7min

Flemme de lire ? Ecoute l’article !

Est-ce qu’il est possible de faire un parallèle entre la séduction, qui concerne les émotions de deux êtres humains, et le marketing, qui fait partie du domaine commercial, de la vente et qui concerne plutôt le rapport entre un être humain et un produit ?

À première vue, on peut se dire « Hein ? Quoi ? ». J’entends déjà aussi les défenseurs en tout genre me dire « mais c’est honteux de comparer des relations sociales avec de la vente ! ».

Du calme.

Nous allons analyser avec parcimonie cette question qui n’est pas si horrible ni déshumanisée qu’elle n’en a l’air.

En effet, derrière ses allures insensées, cette comparaison peut s’avérer très intéressante, et même soulever des fondements de la séduction qui sont malheureusement trop souvent mis de côté.

Séduction, Marketing, mais encore ?

Reprenons tout d’abord les définitions même du marketing et de la séduction, qui vont nous aider à rassembler les idées que l’on veut mettre en avant dans cet article.

Voici ce que nous dit notre ami Wikipédia :

Le marketing

« Le marketing est une culture organisationnelle (d’entreprise, d’association, etc.), un état d’esprit, qui cherche à privilégier les attentes et les besoins des parties prenantes de cette organisation (…) par rapport aux attentes et besoins des membres de celle-ci. »

Cette définition en est une parmi tant d’autres que l’on peut trouver sur le sujet, mais elle souligne les points clé dont je veux parler.

On pourrait la résumer par l’idée suivante : « Un intervenant a la volonté de répondre aux attentes et aux besoins d’un autre intervenant ».

La séduction

« La séduction désigne, en science sociale, un ensemble de procédés de manipulation visant à obtenir une faveur, donner une image avantageuse de soi ou susciter délibérément une émotion, une admiration, une attraction, voire un sentiment amoureux de la part d’un ou de plusieurs individus. »

On remarque déjà le fait que le marketing est souvent décrié pour son manque d’humanité, mais qu’à la lecture de ces deux définitions objectives, c’est plutôt à la séduction qu’on peut attribuer le côté déshumanisant et malsain.

Résumons également cette définition en une idée simple : « Un intervenant réalise un ensemble d’actions dans le but de susciter de l’intérêt de la part d’un autre intervenant ».

Le lien entre les deux

Finalement, en reprenant l’essence même des deux idées résumées, on peut encore tailler la pierre pour arriver à cet ensemble qui est commun aux deux concepts :

“Quelqu’un cherche à avoir une influence sur une personne dans un but défini.”

Ça y est, vous commencez à comprendre où je veux en venir ?

Draguer = Vendre

La finalité est la même : On veut amener une personne à faire ce qu’on veut qu’elle fasse.

Dans le cas d’un vendeur, c’est vendre un produit ou un service. Et c’est là la différence majeure (et qui n’est pas des moindres) avec un séducteur qui doit se vendre lui-même.

Malheureusement, les deux ne sont pas logés à la même enseigne et ne partent pas avec le même bagage pour se lancer dans la quête de l’influence d’une personne tierce.

C’est la raison pour laquelle je trouve intéressant d’exposer ces similarités, parce qu’on facilement s’inspirer de la vente et du marketing pour devenir un dragueur en herbe.

Les différences entre un vendeur et un dragueur

Le vendeur a généralement un pitch de vente. Il connaît son produit par cœur et combine ça avec des techniques de vente qu’on lui a enseigné.

La démarche n’est pas simple, mais avec de la théorie et un peu de pratique, il peut réussir à vendre plus ou moins facilement ses produits.

Le dragueur lui n’a généralement pas été formé et n’a pas plus de techniques que ce qu’il a pu entendre sortir de la bouche de ses copains qui racontaient leur propre expérience personnelle.

Le plus difficile, c’est que ce que le dragueur vend, c’est lui-même et que même si ça peut paraître contradictoire, il connaît en général moins bien son produit qu’un vendeur.

Tu veux devenir irrésistible en seulement 4 étapes simples ?

Télécharge gratuitement ce guide et découvre comment plaire aux femmes en ne changeant presque rien !

Les armes d’un dragueur

Connais-toi parfaitement

Le dragueur n’a pas tout à envier au vendeur. Mais il peut quand même tirer quelques leçons de son métier.

Tout d’abord, pour bien vendre, la base est de connaître son produit sous toutes les coutures. Ses qualités, ses défauts, son potentiel, ses limites, …

Est-ce que vous vous connaissez vraiment bien dans le fond ? Connaissez-vous votre vrai potentiel ?

 

Draguer comme Depardieu, vraiment ?

Secundo, il a souvent un pitch de vente. Un pitch, c’est quoi ?

C’est un script qui décrit la manière dont il doit parler de son produit du début à la fin du processus.

Un peu comme un tunnel de vente oral.

Il n’est évidemment pas obligé de connaître ce pitch mot pour mot.

C’est un peu comme un acteur qui apprend son texte (ou qui ne l’apprend pas). La plupart des bons acteurs en connaissent seulement les grandes lignes.

Ils savent comment l’action commence et comment elle doit finir. Ils savent les grandes idées et le cheminement. Sur cette base, ils peuvent réciter leur texte, répéter la scène des dizaines de fois en ne disant pas exactement les mêmes mots, mais c’est la même chose. (Gérard Depardieu est connu pour ne jamais apprendre ses textes, pourtant c’est un excellent acteur.)

Ce genre de pratique peut être utilisée aussi bien sur les applis de rencontre qu’en vrai.

On réfléchit à l’avance où on veut aller, et on brode un dialogue qui pourrait nous y emmener, ensuite on le met en pratique. On pense souvent qu’une telle pratique dénaturalise et rend « faux » le contact, mais que du contraire, la personne est plus à l’aise, car elle sait ce qu’il va se passer et comment réagir.

 

Affûte tes techniques

Dernièrement, le vendeur connaît des techniques de vente qui lui servent lorsque le client ne prend pas exactement la direction qu’il pensait, ou s’il se met à se montrer réticent sur certains points.

Le vendeur peut alors dégainer diverses techniques qui aident à ramener le client sur les rails de la vente.

Dans la séduction, il existe également une flopée de techniques qui servent à la même chose. Il faut en connaître, et les appliquer quand on sait.

C’est aussi pour ça que Séducteur Moderne existe !

Le côté moderne est primordial

Il y a un ingrédient secret dont nous n’avons pas encore parlé jusqu’ici et qui pourtant, se trouve être autant nécessaire dans le marketing que dans la séduction.

L’humain au centre

C’est un des aspects les plus importants de notre génération. Outre les apparences qui nous font croire qu’on déshumanise tout avec Internet, les gens n’ont jamais eu autant besoin de se sentir humain.

Le marketing actuel, au-delà des principes et fondements de base, met en priorité la personne avant le client. Aujourd’hui, on ne se laisse plus influencer comme avant par de « simples publicités » ou autres arguments de vente, il faut aller plus loin que ça. Personnaliser son message, écouter le client, …

En séduction, c’est la même chose. Les principes sont les mêmes depuis toujours et beaucoup de dragueurs ne prennent pas du tout en compte cette partie pourtant essentielle.

Si on veut réussir dans un domaine comme dans l’autre, il faut se préoccuper de son « intervenant », pour reprendre les termes du début.

Il faut le comprendre et le connaître par cœur, il ne suffit pas de faire semblant d’écouter et de tirer des conclusions banales qui lui feront sentir directement que la démarche n’est pas sincère.

Réfléchis à toi. Les personnes qui t’influencent le plus dans ta vie sont celles, soit qui te connaissent le mieux, soit qui ont beaucoup de points communs avec toi et qui donc d’une certaine manière te connaissent.

Quand tu dragues sur Tinder ou que tu abordes dans la rue, tu n’es pas un homme qui drague une femme. Tu es TOI et tu la dragues ELLE. Cela comporte d’innombrables paramètres à prendre en compte dans ton discours, ton attitude, tes gestes, …

Alors, est-ce que maintenant ça paraît toujours aussi bizarre de comparer le marketing et la séduction ?

J’ai exposé au travers de cet article, mon point de vue et la raison pour laquelle je pense que ce sont des domaines qui ont des similitudes importantes dont on peut s’inspirer, qu’on soit dans l’un ou dans l’autre.

Si c’est un sujet qui t’intéresse, n’hésite pas à m’en parler et je referai des articles là-dessus dans le futur. En attendant, tu peux toujours aller lire tous mes autres conseils pour affûter ton âme de séducteur !

par | Oct 28, 2020 | Séduction

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code